Voir mon profil

samedi 2 mars 2013

Une étude sur le Ecommerce français

Une étude sur le E-commerce français 



D'après un site chinois Le quatrième trimestre baisse des ventes, mais les 40 Commodity Index ICE FEVAD fournisseur d'électricité de référence est toujours une hausse de 7%.

Compte tenu d'une croissance négative de 2,9 pour cent cette année, le consommateur français, cette croissance est vraiment de points lumineux. (Banque de France)

45 milliards d’euros en 2012 

Le e-commerce s’inscrit durablement dans les habitudes de consommation des Français


Niveau de référence des produits de base l'indice de vendre les biens de consommation ont augmenté de 6%. La croissance des ventes de 4% au quatrième trimestre, les produits de mode. Le marché de détail en France a diminué de 2,1% en 2012, leur chiffre d'affaires global a atteint un taux de croissance de 8%. source

Cadeau maestro le e-commerçant cité en référence par ce site
Cadeau maestro est un site spécialisé dans les cadeaux originaux 

www.cadeau-maestro.com



Dans le cas de la baisse du marché global de la consommation de 2,1%, les Français high-tech, les ventes en ligne ont progressé de 7%. (GFK entreprise publique française sondage d'opinion)

Classe de sites Web professionnels croissance des ventes électronique malgré la baisse dans la seconde moitié de l'année, mais toujours maintenu un taux de croissance annuel de 5%. Ainsi, la croissance de iCE a ralenti au début de 2012, est toujours maintenu dans la croissance globale.

La glace de référence de données 40 des principaux fournisseurs français de l'électricité, 30% de son chiffre d'affaires pour le marché français de l'électricité en entier.

La montée du fournisseur d'électricité mobiles


Au quatrième trimestre, les mobiles français téléchargements des applications clientes libres a augmenté de 260% de l'indice iCM contribué à hauteur de 6%, les données sont seulement 2% pour l'exercice précédent.

Français de téléphonie mobile la taille du marché du commerce devrait atteindre 1 milliard d'euros (400 millions d'euros) en 2011, ce qui représente 2% des transactions Internet entiers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire