Voir mon profil

dimanche 25 novembre 2012

Airbus focus d'activité

Airbus focus d'activité 

L’aéronautique est une activité industrielle qui attire les convoitises.

Stratégie en Chine de Airbus 

Son chiffre d’affaires consolidé représente plusieurs centaines de milliards de dollars réalisé en large majorité par deux acteurs : EADS et Boeing. Boeing, avionneur historique, a longtemps été en situation de leadership incontesté. Au prix d’innovations importantes et d’une stratégie audacieuse, le consortium européen EADS a refait son retard et rivalise depuis quelques années avec son concurrent Américain. Les nouveaux entrants Embraer (Brésil) et la COMAC (Chine) tentent de bousculer ce duopole. La volonté affichée de la Chine de développer activement son industrie aéronautique, et particulièrement son aviation commerciale, a également contribuée à redistribuer les cartes. Comme beaucoup de leurs développements industriels, les velléités aéronautiques Chinoises ne sont pas uniquement économiques. Le gouvernement Chinois contrôlant directement le développement de son industrie aéronautique, affaires et politique se confrontent encore davantage. Les deux grands Boeing et Airbus doivent désormais intégrer cette nouvelle donnée dans leur stratégie globale. Mais plus que des enjeux financiers, l’aéronautique représente des enjeux politiques. Cette industrie est en effet un des symboles forts et l’exposition de la puissance technologique. Bien que détenues par des actionnaires privés, les sociétés aéronautiques sont donc aussi des « affaires » d’Etats. La présence de chefs d’Etats lors des importantes négociations commerciales en est la parfaite illustration. Stratégie d’entreprise et stratégie politique s’entremêlent donc tant les enjeux financiers et politiques sont importants. L’aviation civile et l’aviation militaire sont depuis toujours étroitement liées puisque les technologies développées sont souvent utilisées pour ces deux « usages ». Les éventuels transferts de technologies de l’occident vers la Chine pourraient ainsi ne pas servir uniquement les intérêts du développement de l’aviation commerciale de l’Empire du Milieu.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire