Voir mon profil

mardi 1 mars 2011

L’industrie de la moto

L’industrie de la moto

L’industrie de la moto se réjouit de la diminution des contributions d’assurance annoncée récemment par la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), mais ne s’attend pas à rattraper les pertes accumulées ces dernières années.

Rencontrés lors du Salon de la moto de Montréal, samedi, constructeurs, concessionnaires et assureurs s’entendaient pour dire que cette baisse des tarifs de 15 % à 23 %, applicable en 2012, donnera un léger coup de pouce au marché.

Pour certains, cela pourrait même permettre de freiner la baisse constante, de 5 à 9 %, du volume de véhicules immatriculés observée depuis 2007.

« On va voir une tendance contraire. Ceux qui avaient remisé leur moto vont possiblement la ressortir. Ça va aussi influencer de nouveaux utilisateurs. On en verra les effets l’an prochain », a témoigné Daniel Babineau, directeur du développement et conseiller stratégique à la compagnie d’assurances JA Lemieux.

Son homologue à Assurances Trudeau, Sylvain Gendron, s’attend également à un impact positif, mais croit qu’il sera très minime.

« Ils ont fait tellement de dégâts. Ça va prendre des années pour rattraper le temps perdu. Beaucoup de propriétaires de moto l’ont vendue dans les dernières années ou n’ont renouvelé leur prime pour un mois plutôt que pour 12. Ce n’est pas un petit 15, 20 % [de baisse des contributions] qui va relancer l’industrie », a-t-il estimé.

Aujourd’hui, les contributions d’assurance coûtent 1425 $ pour une moto 400 cc et plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire