Voir mon profil

lundi 6 juin 2011

L'industrie Aéospaciale Canadienne

L'industrie Aéospaciale Canadienne

Le gouvernement du Québec octroie une subvention de près de 4 millions $ à un projet baptisé MACH, qui vise à améliorer la compétitivité de l'industrie aérospatiale de la province.

Aéro Montréal, un forum stratégique de concertation appelé «Grappe aérospatiale du Québec», a lancé lundi les activités de l'initiative MACH.

Gilles Labbé, président du conseil d'administration d'Aéro Montréal et président et chef de la direction d'Héroux-Devtek, a affirmé que l'industrie aérospatiale québécoise s'est «mobilisée» et a décidé de trouver des pistes de solution aux «différents enjeux de la chaîne d'approvisionnement» afin de «maintenir sa position mondiale».Le programme MACH visera à accélérer la performance de la chaîne d'approvisionnement «en renforçant individuellement ses maillons, soit les entreprises sous-traitantes».

Il s'agit d'un programme collaboratif privé-public de 15 millions $ répartis sur cinq ans s'adressant à 70 fournisseurs, indique-t-on.

Un «cadre d'excellence», développé par Aéro Montréal, doit «encourager les fournisseurs à évaluer leur rendement et permettre ainsi de déterminer les actions qui s'imposent pour s'améliorer et mieux se positionner au sein de la chaîne d'approvisionnement».
Bombardier Aéronautique est présentée comme le mentor du projet MACH.

8donneurs d'ordre participeront à la phase 1 de l'initiative MACH, soit Bombardier Aéronautique, Pratt & Whitney Canada, CAE, Bell Helicopter Textron Canada, Héroux-Devtek, L-3 Communications MAS, Sonaca Montréal et Mecachrome.



Québec a annoncé lundi l'attribution d'un appui financier de près de 4 millions $ à Aéro Montréal pour la réalisation de l'initiative MACH.

L'année 2011 sera consacrée à la mise en œuvre d'un projet pilote impliquant une vingtaine d'entreprises, a soutenu le gouvernement du Québec dans un communiqué.

Le ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Clément Gignac, a évoqué la nécessité d'une chaîne d'approvisionnement «flexible et intégrée».

Le gouvernement a aussi parlé du «développement des compétences de la main-d'œuvre afin de la rendre plus productive et qualifiée».

3 millions de dollars proviennent du ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation et 948 200 $ proviennent du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d'œuvre.

Aéro Montréal regroupe des dirigeants du secteur aérospatial, des institutions d'enseignement, des centres de recherche ainsi que des associations et des syndicats.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire