Voir mon profil

lundi 14 février 2011

L'impression 3D.

L'impression 3D.

Cette technologie émergente va totalement remettre en cause la manière de fabriquer des produits comme le fit en son temps la machine à vapeur ou l'informatique. Sa promesse ? Demain, nous pourrons fabriquer n'importe quel produit en l'imprimant ! Dépassé le bon vieux usinage qui permet de former un objet en retirant de la matière, désormais, vous pourrez "forger" vos objets à partir d'une poudre : métallique, plastique ou autres... Pour le magazine anglais, cette innovation va révolutionner l'industrie. Impression 3D

On ne peut que souscrire à ce point de vue lorsque l'on se penche sur les qualités intrinsèques de cette technologie. Trois -au moins- devraient lui permettre de s'imposer largement.

Primo, elle est abordable. La bonne vieille loi des économies d'échelle, qui régit l'industrie depuis le XIXème siècle, devient obsolète avec l'impression 3D. Le ticket d'entrée, nécessaire à l'industrialisation, s'en trouve sérieusement abaissé. La machine, elle-même, ne coûte pas très chère au regard de sa polyvalence. Il faut débourser quelques dizaines de milliers d'euros pour les plus performantes. Ces imprimantes permettent de réaliser des produits sur-mesure à un coût proche d'une production de masse.

Deuxio, elle est frugale. L'impression 3D est une technologie sobre. En utilisant seulement la matière nécessaire à la fabrication du produit, elle ne génère presque pas de déchets. Son empreinte écologique est d'autant plus réduite qu'elle n'impose pas de créer de grandes usines pour fonctionner. Les machines actuellement sur le marché s'installeront facilement dans un coin de votre bureau.

Tertio, elle est créative. Avec cette technologie, certaines formes improbables qui naissent dans l'esprit des designers vont devenir réalité... Pour peu que l'on réussisse à modéliser l'objet sous la forme d'un fichier CAO 3D, ces machines sont capables d'imprimer n'importe quelle forme.

Pour les industriels, l'impression 3D (qu'ils connaissent bien pour l'utiliser dans leurs centres de R&D ou de design) peut changer leur manière de travailler et leur chaîne de valeur. Avec l'impression 3D, la valeur ajoutée n'est plus dans le produit fini mais dans le fichier CAO conçu par l'ingénieur. Ce changement de paradigme aura des répercussions fortes sur la commercialisation des produits : Internet deviendra incontournable, même pour des objets professionnels. Elle changera la rémunération des salariés : comment payer les ingénieurs qui conçoivent les fichiers CAO ? En seront-ils les ayant-droits ? L'impression 3D changera aussi la fiscalité. Aujourd'hui, elle est basée sur la force productive mais, demain, elle devra s'appuyer sur d'autres supports pour être pertinente

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire