Voir mon profil

lundi 14 février 2011

Fiat investit en Italie

Fiat investit en Italie

Fiat confirme ses projets pour l'Italie.

« Toutes les polémiques sont closes », confie un proche du gouvernement italien, à l’issue de la réunion entre Silvio Berlusconi, John Elkann (président de Fiat) et Sergio Marchionne samedi 12 février. L’objectif était de calmer la polémique et revenir sur les déclarations fracassantes de l’administrateur délégué du constructeur concernant l’avenir de Fiat en Italie.

Il avait en effet laissé entendre en février que son siège pourrait être transféré d’Italie vers les Etats-Unis à l’occasion d’une nouvelle prise de participation de Fiat dans le capital de Chrysler. L’italien détient actuellement 25% des parts mais entend grimper à 51% d’ici à la fin de l’année. Des propos qui avaient déclenché des tollés dans l’opinion publique italienne déjà secouée par l’instauration de mesures de flexibilité dans deux sites du groupe (Mirafiori et Pomigliano) en Italie.

Suite à la rencontre avec le président du Conseil italien, les deux gérants du groupe « ont confirmé leur intention de poursuivre les objectifs de développement de Fiat en Italie ».

Le plan du constructeur porte sur un budget d’investissement de 20 milliards d’euros en échange de davantage de flexibilité sur les sites de production. Le but du constructeur est ainsi de permettre à une production de 1,4 million de voitures par an, contre 650 000 actuellement. « Il y a une certaine façon de fabriquer des voitures dans le monde, a commenté le ministre de l’Industrie italien Paolo Romani. Fiat est une grande multinationale qui grandit dans le monde mais qui reste avec un cœur italien ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire