Voir mon profil

samedi 25 décembre 2010

les technologies propres

les technologies propres

Les investissements en technologies propres ont progressé cette année. Et selon les analystes, la lancée devrait se poursuivre en 2011.

Ceux qui s'inquiètent de voir une bulle dans ce que les Anglais appelle la «clean tech» devraient se concocter une tisane et prendre quelques grandes respirations, croit Dallas Kachan, un ancien de l'influente firme Cleantech Group qui dirige maintenant Kachan&Co.

«Nous croyons que les investisseurs continueront d'être à la chasse aux occasions en 2011. Ils investiront des sommes robustes tirées à même les fonds qui se sont renfloués à des niveaux records partout sur la planète», écrit M. Kachan dans un rapport publié récemment.

Les technologies propres


Il est vrai que le troisième trimestre 2010 a été décevant dans le monde des technos vertes. Les investissements mondiaux ont totalisé 1,6 milliard US, une baisse de 25% par rapport au même trimestre en 2008.

Sauf que les deux trimestres précédents avaient été très vigoureux. Conséquence: même sans les chiffres du quatrième trimestre, qui ne sont pas encore compilés, l'année 2010 totalise des investissements de 5,8 milliards, déjà plus que les 5,7 milliards recueillis pendant toute l'année 2009.

En fait, le Cleantech Group prédit qu'on terminera l'année avec des investissements de 7,3 millions US, ce qui en ferait la deuxième année la plus importante après 2008, qui avait permis de récolter 8,5 milliards US.

La rareté des ressources, le besoin d'augmenter l'efficacité des processus industriels et le désir d'indépendance énergétique continueront de pousser les investissements dans les technologies propres, croit Dallas Kachan.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire