Voir mon profil

vendredi 3 décembre 2010

Les étranges machines marines nantaises ont mis le cap sur le salon nautique parisien à bord d'un camion. Elles occuperont un stand de 190 m2 du 4 au 12 décembre.

La manoeuvre d'embarquement des étranges créatures marines à bord d'un semi-remorque de 38 tonnes doit débuter dans quelques minutes. Dans le petit matin glacial des nefs de l'île de Nantes, Pierre Orefice, l'un des papas des Machines, jette un oeil attendri aux plus fragiles de ses bébés de l'imaginaire. À commencer par la coque de noix. « C'est notre mascotte, confie-t-il. C'est là où les enfants de trois ans quittent souvent pour la première fois la main de leurs parents. Les voir monter dans une coque de noix au salon nautique, ça aura véritablement un sens. Tous les marins évoquent un jour leur « coque de noix », qu'il s'agisse d'un petit canot ou d'un immense cargo. »

Couvée par l'équipe des Machines, la coque de noix a été installée dans un cocon protecteur, au fond d'une caisse. Vient le tour de la tortue girafe. « Comme il fait froid, on l'a emmaillotée », sourit Pierre Orefice. « Elle va faire un carton au salon. Elle aura les yeux au niveau de ceux des enfants. Ce sera magique. »

Alors que les « déménageurs » commencent à s'affairer, Pierre Orefice évoque aussi la raie manta, qu'il a fallu désosser : « Elle va s'élever à 3,50 m au-dessus des allées du salon nautique. Ce sera un élément fort de la scénographie. » Idem pour le vaisseau des tempêtes, qu'il a fallu couper en deux pour embarquer dans le camion. « Les machinistes choisiront des personnes dans le public qui monteront à bord affronter les éléments déchaînés, annonce-t-il. Cela fait partie du spectacle. On espère vraiment que notre présence au Nautic sera une bande-annonce pour le futur Carrousel des mondes marins qui sera érigé en 2012 sur la proue de l'île de Nantes. » source Nantes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire