Voir mon profil

vendredi 12 octobre 2012

La voiture connectée

La voiture connectée 


La voiture comme troisième ou quatrième écran du foyer, c’est la tendance exposée sur le Mondial par la plupart des constructeurs. Après la gamme haut de gamme, la voiture connectée se démocratise.

Renault, Peugeot mais aussi Opel présentent sur le salon des offres mêlant tablette et store en ligne. "C’est une demande des clients. Ils veulent retrouver ce type d’appareils dans la voiture, explique Rémi Cornubert, partner en charge de l’automobile chez Oliver Wyman. Comme la congestion urbaine augmente, les conducteurs ont besoin d’être connectés, de pouvoir envoyer un mail ou télécharger de la musique en attendant". Mais comme pour un smartphone, toutes les potentialités et toutes les offres ne se valent pas.

Les Américains ont opté pour une approche très simple. Dans une Ford Mondéo comme dans un Chevrolet Trax, le véhicule possède une plateforme hardware (un écran tactile) et software, qui va se connecter en Bluetooth ou via un câble USB au smartphone.
Chevrolet a choisi une base Linux pour facilement mettre à jour son offre. "Les clients n’ont pas besoin d’acheter un système. Le contenu de leur smartphone est téléchargé, qu’il soit estampillé Apple ou Android", explique Vijay Iyer, directeur de la communication chez Chevrolet Europe. Une fois le véhicule et la plateforme de serviacquis, l’utilisation des services est gratuite car la connexion s’effectue via le smartphone.
Ford mise également beaucoup sur la reconnaissance vocale. La marque à l’ovale bleu a demandé à Nuance, spécialiste du secteur, de concevoir cette fonction très réactive. Le conducteur presse un bouton et effectue sa demande, par exemple : "J’ai faim". Sur l’écran tactile apparaît la liste des restaurants à proximité. Toujours via le smartphone connecté avec le véhicule, les autres passagers pourront connecter en wi-fi leurs propres smartphones ou tablettes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire