Voir mon profil

dimanche 12 décembre 2010

L'industrie de l'eau pharmaceutique

L'industrie de l'eau pharmaceutique


Quels types d'eau sont utilisés par les laboratoires pharmaceutiques en France ?

Déjà il faut avoir à l'esprit que l'on ne produit pas de l'eau, mais on la transforme. Dans notre métier, la problématique est de délivrer une eau dont la qualité est imposée à l'utilisateur par la réglementation, alors que l'on peut avoir des sources d'eau très variables : eau de forage, eau urbaine, eau polluée, etc. Il n'y a que trois qualités d'eau décrites par la pharmacopée européenne. L'eau purifiée, l'eau hautement purifiée et l'eau PPI, qui correspond à l'eau utilisée pour les injectables.

Y a-t-il des évolutions d'usage, d'une catégorie d'eau à l'autre ?

Dans la pharmacie, c'est la réglementation qui spécifie le type d'eau à utiliser pour un médicament donné. Les industriels n'ont donc pas le choix, contrairement à la cosmétique qui améliore régulièrement la qualité de ses eaux Et notamment de l'eau PPI.

On peut toutefois souligner que l'eau purifiée couvre 50 à 60 % des usages pharmaceutiques, l'eau PPI 25%. En revanche, l'eau hautement purifiée est un peu moins employée

quelles sont les activités de Sterigene dans le domaine de l'eau pharmaceutique ?

Dominique Weill : Sterigene est une société spécialisée dans l'ingénierie des procédés stériles. Nous évoluons depuis plus de 20 ans dans le milieu de la stérilisation et du lavage. Ces deux segments sont de gros consommateurs de fluides, en particulier d'eau et de vapeur. Au total, Sterigene emploie 58 personnes, pour un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros. Le lavage, la stérilisation et le traitement des eaux pures comptent pour trois quarts de notre activité.

Extrait : Industrie Pharma :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire